Accueil Livres Cahiers Florilège Galerie Carnet Auteur E-mail Copyright Plan du site Téléchargements
 
Arts et Sciences, Hommes et Dieux - Sophia 12

CARNET 12

- Voir et Savoir - Apprendre et Comprendre

Sophia 12

Le Golem

(Les hypothèses proposées par la science)



 

 
Sophia 1 - Cnossos Sophia 2 -Bouddhisme Sophia 3 - le Tao3 Sophia 4 - Akenaton
Sophia 5 - L'Univers Sophia 6 - La Vie Sophia 7- L'Homme Sophia 8 - La Conscience
Sophia 9 - L'Esprit Sophia 10 - Le Temple Sophia 11 - Image ou Reflet Sophia 12 - Le Golem

Le Golem
L'arbre des sephiroth comme vous ne l'avez jamais vu

Humour

 

Sourire

...

 
     
 
   
     
 
   
     

.



L'Homme ésotérique dans le feu des désirs
 


 

Le Golem.

- Une plaisanterie provocante ! Non, vraiment pas. En fait, vous voyez ici un petit Golem, un être imaginaire artificiel comme l'était la fabrication de Rabbi Löw ou celle du docteur Frankenstein. Construit par l'assemblage de débris disparates glanés sur le web, il est animé par un schéma tiré de la Kabbale. Sachez donc que ce petit Golem a une mission à votre égard. Il doit vous exposer l'essentiel des enseignements ésotériques concernant la triplicité de l'Homme.
- Dans le Zohar kabbalistique, l'arbre des Sephiroth symbolise d'abord l'avancée de l'Inconnaissable vers sa manifestation humaine. L'Aïn-Soph éblouissant, principe infini de l'amour même, ne peut être contemplé directement. Pour masquer son éclat, il s'entoure de voiles successifs constitués par des combinaisons des segments symboliques. L'arbre représente donc la démarche aimante de l'Esprit Triple s'avançant vers l'Homme. Mais comme l'image inversée d'un miroir, l'arbre des Sephiroth représente aussi l'ouverture du vivant esprit humain s'avançant vers Dieu.
- C'est cette image absolument inversée, symbole de l'Homme naturel, qui vous est présentée ci-dessus. Elle tente de figurer la participation humaine dans cet effort commun, et par conséquent sacramentel, de rencontre et de reconnaissance. Pour cette rencontre, la Divinité descend depuis le pur Esprit vers la matière animée, tandis que l'Homme s'élève depuis la corporéité vers l'Esprit originel. Au delà de l'imagerie cocasse, reconnaissez les vieux symboles et identifiez les concepts.
- A l'origine, et donc à la base, aussi bien du Monde que de l'Homme, il y a la matière et la vie existentielle, en proie à tous les dévorants désirs de subsistance, de permanence et de reproduction. En deçà de ce qu'est aujourd'hui la conscience, ces pulsions primordiales sont enfouies au plus profond de chacun. Elles sont, ici bas, les manifestations des principes de base de l'existence et de la vie. (C'est de la manifestation corporelle qu'il s'agit). Nous appelons cette base nécessaire "le Père", mais d'autres la désignent comme "la Mère originelle", ou même "la Nature". Il n'y a aucune raison de le/la placer en haut ou en bas, ou à la tête d'une quelconque hiérarchie organique ou conceptuelle. Il n'y a dans la triple essence humaine ni haut ni bas, ni fonction première ou dernière, ni aucun espace entre l'alpha et l'oméga de l'être.
- Sur ce plan existentiel primordial, au niveau de la structuration de notre simple corporéité humaine, il y a une sagesse et une connaissance immenses, une Gnose titanesque accumulée pendant les milliards d'années de la vie cosmique écoulée.
C'est cette intelligence inconsciente et ce savoir-faire fantastiques qu'évoque la base "mécanique" de notre petit Golem.

 

Savoir être

- Sur cette fondation incontournable s'établissent d'autres principes qui manifestent les caractères définissant les spécificités des différents vivants terrestres. Il en est ainsi des formes variées de l'animalité et des comportements qu'elles imposent ou qu'elles permettent. En ce qui concerne l'espèce humaine, cela concerne les modes relationnels partagés par tous les mammifères, ceux pratiqués par les anthropoïdes en général, et ceux des divers humanoïdes présents ou passés, en particulier.
- Au seuil de la conscience ordinaire, ces autres pulsions puissantes régissent les comportements quotidiens et tendent à satisfaire de nouveaux et dévorants désirs liés à l'affectivité. Elles manifestent donc l'action de ces autres principes qui permettent d'exprimer les besoins et les différences identifiant les divers individus composant notre groupe ou notre espèce ou les commensaux variés qui partagent notre environnement, ainsi que toutes les actions, réactions, et tous les sentiments qu'ils inspirent.
- Ces principes d'amour et de haine, de plaisir et de souffrance, d'exploitation et de dévouement régissent l'essentiel des relations entre les espèces et les individus. (C'est encore de la manifestation naturelle qu'il s'agit). Comme ils s'établissent sur la base précédente, nous appelons généralement "Fils" ce tumultueux milieu affectif. Il n'y a aucune raison de le placer en avant, en arrière, ou au centre d'une hiérarchie quelconque car il n'y a toujours dans la triple essence humaine nul espace entre l'alpha et l'oméga de l'être.
- Mais sur ce plan relationnel fondamental, au niveau de la structuration de notre affectivité, il y a encore ici une sagesse et une connaissance immenses, une Gnose acquise pendant les centaines de millions d'années de l'évolution animale écoulée. C'est cet autre savoir-être qu'évoque le médian "sensible" de notre petit Golem.

 

Conscience et connaissance

- En dépit des difficultés rencontrées pour trouver sur le web des symboles relativement utilisables, il me faut maintenant tenter d'expliquer l'étage supérieur de mon curieux arbre des Sephiroth. Le dernier triangle a la pointe en haut. Il est composé de la Couronne, principe d'Unité, et des deux principes mâle et femelle inséparables, la Sagesse, et l'Intelligence qui s'équilibrent dans l'Homme conscient, lequel est à la fois microcosmos, petit monde, et petit dieu, microthéos. (C'est toujours de la manifestation terrestre qu'il s'agit). Pour les kabbalistes, ce triangle représente la partie improprement dite "spirituelle" de la manifestation humaine, entendant par là qu'il s'agit à la fois de l'intellect et de la perception intuitive de l'outre Monde.
- Dans ce troisième aspect, l'Homme reste encore soumis aux tourments des désirs. Étonné par les admirables facultés de son corps et les capacités de son multiple cerveau, ébloui par les splendeurs de la nature, captivé par les plaisirs et les richesses, il veut comprendre l'univers et l'atome, dominer et posséder le Monde. Mais il se sait désespérément mortel et soumis à la tentation perpétuelle de la recherche d'immortalité.
- Ces puissantes pulsions manifestent les principes de pouvoir et de possession, d'orgueil et de domination qui visent à remodeler les sociétés et réorganiser le Monde. Ils paraissent un peu différer du corpus précédent. C'est pourquoi nous utilisons un mot nouveau pour désigner cette émergence. Répétons que le terme "Esprit" est impropre car il s'agit ici plutôt de l'intellect. Et il n'y a toujours aucune raison de le placer au delà ou en deçà, ou au dessus d'une hiérarchie quelconque car il ne demeure dans la triple essence humaine nul espace entre l'alpha et l'oméga de l'être.
  - Mais sur ce plan cérébral, impliquant notre savoir et notre raison, il se met en place une conscience et une connaissance nouvelles, une intelligence croissante, une Gnose ouverte et développée dans les quelques millions d'années de la récente construction humaine. C'est cette ardente et différente émergence qu'évoque "l'étrange" sommet de notre petit Golem.

 

Se tenir debout

- J'ai triplement insisté sur l'unité indissociable qui réunit les trois parties de l'être humain à l'état de nature. Elle est symbolisée par l'unique éclat de lumière qui brille au sommet de notre arbre des Sephiroth. La sagesse ésotérique rappelle constamment la nécessité absolue de se bien connaître soi-même et de travailler à réaliser cette unité afin de progresser sur le chemin de la Gnose, laquelle allie connaissance et sagesse.
- Mais nous n'en avons pas fini pour autant avec notre petit Golem. Vous avez peut-être remarqué le léger scintillement d'étoiles qui l'environne en arrière plan. Elles ne brillent que par instants, signifiant la présence presque silencieuse d'une entité éternelle cachée derrière l'homme visible et temporel. Les Hermétistes nous disent que l'Homme est double, mortel de par son corps naturel, immortel de par l'Homme essentiel. Ce scintillement représente cet Être invisible avec lequel nous partageons ce temps, ces moyens, et ce lieu de vie. La tradition nous dit aussi qu'avant cette ère, il régnait sur la Nature et l'aima tellement qu'il s'abîma en elle. L'Ordre ancien fut alors détruit.
- Cependant, ce Vivant intérieur demeure immortel. Il peut retrouver existence et pouvoir grâce à la transfiguration des Hommes-Debout que nous sommes. C'est aussi cela, semble-t-il, que les Alchimistes découvraient un jour, non pas dans leurs cornues mais en eux-mêmes, au terme de leur perpétuelle recherche de la pierre philosophale. Arrêtant là mon discours, il me reste à vous souhaiter de trouver, vous-mêmes, votre propre pierre de métamorphose.
  - Malgré leur apparente convergence, la Kabbale et la Gnose poursuivent des buts bien différents. Si vous êtes intéressés, vous trouverez ci-après quelques éléments extraits du Zohar. Vous remarquerez la marque surprenante d'un étonnant pan-universalisme. Le texte fait en effet référence à des rois, des énergies et des univers disparus dans l'abîme du passé. Régénérés par l'Esprit Triple, ils seraient le germe de notre actuel Cosmos.
- Mais avant de nous quitter, rappelez-vous ceci. Dans l'Homme terrestre, l'image divine est inversée comme celle d'un miroir. La Divinité descend depuis l'Esprit pur vers chaque homme en revêtant la matière et l'Homme s'élève depuis sa corporéité vers Dieu en libérant son propre Esprit. Revenez donc un court instant sur le petit Golem qui a du grandir un peu et doit bien avoir maintenant quelque chose de nouveau à nous dire.

 

ZOHAR -  (Extraits très librement traduits)

- Les vieux globes étaient morts, leurs rois étaient perdus, et leur puissance à jamais dissipée dans l'infini. Dans le miroir de leur gloire ruinée, l'Ancien Sacré ne s'était pas reconnu. L'Ère était révolue. L'obscure épave du vieux Chaos était informe et vide et flottait dans l'abîme.
- Seul, Il demeure, car Il est le Dieu d'Essence Triple, l'Incompréhensible, l'Insaisissable, le Créateur, l'insoutenable principe de l'amour de tous les amours. Dans l'absolu, Il règne, Il sait, Il comprend . A l'origine, Il revêt les six attributs, la Clémence, l'Ordre, l'Harmonie, la Force, la Gloire, la Génération.
- Vers l'essence du Cosmos, Il s'avance car il est la fin et l'origine. L'univers noir était détruit, l'Esprit de Dieu l'aima.
- D'ici procèdent toutes choses, chacune dans chaque autre, toute vie dans une vie, tout souffle dans un autre souffle, l'effusion de Dieu vers Dieu, de l'Origine à l'Ultime, et de l'Ultime à l'Origine.(../..) A l'origine, Dieu créa le Ciel et la Terre (Début Bible).(../..)

Zohar (Essai d'une autre mise en forme).

Les vieux globes étaient morts,
Leurs rois étaient perdus,
Et leur puissance
A jamais dissipée dans l'infini.
Dans le miroir de leur gloire ruinée,
L'Ancien Sacré ne s'était pas reconnu.

L'Ère était révolue.
L'obscure épave du vieux Chaos
Était informe et vide
Et flottait dans l'abîme.
L'univers noir était détruit,
L'Esprit de Dieu l'aima.
Et dans l’essence, Il vient.
Il est, du Monde, la fin et l'origine,
L’insoutenable amour de tous amours.

D'ici procèdent toutes choses,
Chacune dans chaque autre,
Chaque vie dans une autre vie,
Chaque souffle dans un autre souffle,

Effusion de Dieu vers Dieu,
De l'Origine à l'Ultime,
Et de l'Ultime à l'Origine,

Cette Origine où Dieu,
Nous dit la Bible,
Fit la Terre et le Ciel.



 

COMMENT EXPLORER LES MULTIPLES PAGES DU SITE

Le bouton "Visite" permet la visite aléatoire des pages. Le module de recherche interne explore l'ensemble du site Le plan présente l'organisation de toutes les pages.
 
Plan du site

Petite barre de navigation

Exploration locale

Sophia_1 - Sophia_2 - Sophia_3 - Sophia_4 - Sophia_5 - Sophia_6
 Sophia_7 - Sophia_8 - Sophia_9 - Sophia_10 -Sophia_11 - Sophia_12

Navigation générale

Contenu du Site - Retour - Suite - Livres- Florilège - Galerie - Auteur - Copyright - Page d'accueil

Liens utiles - Téléchargements - Accès Email