CHANSON TRISTE POUR LE TEMPS PRESENT

Passent le Temps et les Amours, comme le temps d'une chanson !

 

Passe, passe le Temps !
Refrain

Passent la vie et les amours,
Passent les joies et les chagrins,
Passe le long fil du destin.
Passe le temps de l'espérance,
Passe le temps de délivrance,
Passe aussi le dernier des jours.

1er couplet

Dans le berceau le beau bébé
A bavé sur son oreiller.
Mais sa maman parait ravie
Et le gavera de bouillie.
Elle lui offrira des cadeaux,
Des gros nounours, des p'tits vélos,
Pour les gros pleurs, des p'tits calins,
Des gros bisous et un p'tit chien,
(Refrain)

2ème couplet

Ce que j'aime, je le sais trés bien,
Voir les copains pour rigoler,
Se bousculer et discuter.
Les parents ne comprennent rien.
Avez-vous vu ma bell'moto ?
On s'amuse à faire les idiots !
A trois dessus c'est trés marrant,
On a supprimé l'échappement.
(Refrain)

3ème couplet

J'ai un anneau dans la narine,
Des cheveux bleus en gélatine,
Mais sur le nez, j'ai un bouton,
Déjà qu'il était bien trop long,
Sûr ! Mon ami(e) va me quitter,
Je n'pourrai pas le supporter !
Comment donc m'habiller demain,
Pour faire enrager les copains ?
(Refrain)

4ème couplet

Je suis sûr qu'on est les plus beaux,
Les plus forts, et malins aussi.
Pour nous, la vie c'est du gâteau.
Les autres sont d'un autre avis.
Mon coeur, je t'aime à la folie,
Ce grand amour, c'est pour la vie,
Ne t'en vas pas, j'aurais trop d'peine,
Attend donc la semaine prochaine !
(Refrain)

5ème couplet

Chéri(e), j'ai mal garé l'auto !
Les enfants me font enrager.
Je n'sais pas c'qu'on va manger,
Car y a plus rien dans le frigo.
La belle auto n'est pas payée,
La feuille d'impôts est arrivée.
Demain, je dois me lever tôt,
Faudrait pas perdre mon boulot !
(Refrain)

6ème couplet

Aujourd'hui, j'ai du vague à l'âme,
Je joue mon petit mélodrame.
Et j'ai même envie de pleurer,
Y'a personne pour me dorloter.
Etendu(e) sur le canapé,
Je veux penser à la conscience,
Aux grands mystères de l'existence,
Mais c'est l'heure du feuill'ton télé.
(Refrain)

7ème couplet

Ce matin, je suis fatigué(e),
Je vais rester un peu couché(e).
Je sens venir le mal de dos,
J'entends parfois craquer mes os.
La terre est de plus en plus basse.
Le joli corps devient carcasse.
Il faut perdre ses habitudes,
Souvent trouver la solitude.
(Refrain)

8ème couplet

Ayant laissé la vie aller,
On n'a plus beaucoup d'avenir.
On ressasse ses souvenirs,
On n'a pas vu le temps passer.
C'est la fin de la course folle !
A-t-on vraiment joué le rôle ?
A-t-on gagné, a-t-on perdu ?
A-t-on seulement bien couru ?

Refrain final

Passés la vie et les amours,
Passés les joies et les chagrins,
Déroulé le fil du destin.
Passé le temps qui fût donné
Pour que quelque chose soit fait,
Et passe aussi,
Mon dernier jour ! ! !

Jacques Prévost - ( Poèmes pour l'an 2000 - Extraits)
Amis, faut-il en rire ? Ou faut-il en pleurer ?
Petite barre de navigation

Navigation - Retour - Précédent - Suite - Livres - Florilège - Galerie - Carnet - Auteur

Page d'Accueil - Copyright - Accès E-mail

Accès aux divers téléchargement proposés