Accueil Livres Cahiers Florilège Galerie Carnet Auteur E-mail Copyright Plan du site Télé-chargements
Arts et Sciences, Hommes et Dieux

Livres
Le Chant de la Perle

( Album illustré )

Texte uniquement disponible en version PDF

Le chant de la perle est extrait
des "Actes de Thomas"

 

Original en syriaque et version grecque postérieure.
 Ms unique : British Library, Londres (add. 14, 645) -

 

Les Actes de Thomas nous sont parvenus sous deux versions. La plus récente est grecque, l'autre, en syriaque, est sûrement l'originale, rédigée dans la première moitié du 3e siècle par un Syrien d'Édesse. Dans l'évangélisation du monde, la tâche de Jude-Thomas Didyme (le Jumeau) fut  celle de l'Inde. Le roi de l'Inde, Gondaphor, acheta Thomas comme esclave. Ils s'arrêtèrent en route pour le mariage de la fille du roi, (mariage calamiteux). Thomas y chanta un poème sur l'union de l'âme avec la Sagesse, un hymne qui décrivait le voyage du fils du roi, (le Christ ?) à la recherche de la Perle. Ultérieurement, Thomas prit de l'importance au pa­lais, convertit beaucoup de gens mais dépensa l'argent qu'on lui donnait en généreuses aumônes. Il fut arrêté, mis en prison puis tué à coups de lances. Son corps, qui faisait de nombreux miracles, fut transporté en l'Occident. le Chant de la perle aurait été inséré dans les Actes de Thomas, dans la relation de l'emprisonnement de l'apôtre. Il expose le thème gnostique de la déchéance de l'âme et de son retour dans le monde céleste.

L’original de cet Hymne de la Perle, d'origine iranienne, présente, sous la forme d’un conte, quelques motifs gnostiques assez populaires.

 

Son mythe central s'articule autour du thème du "Sauveur sauvé", de l’oubli et de la ressouvenance.


Immergé dan la vie terrestre ordinaire  le Prince céleste, ou­blieux et captif, retrouve un jour le souvenir de son état royal. (C'est évidemment l’image de l'homme originel qui se sou­vient de sa nature divine).

 

Cette allégorie  semble donc  conter l'ascension de l'âme tombée sur terre, mais qui décide un jour de retourner au royaume divin des origines. (Impérissable étincelle de lu­mière subsistant au coeur de l'homme.)

Il est ici reformulé dans une version plus actuelle,

            illustrée des dessins délicats de Christine Desfossés  

Téléchargements sur site
Téléchargements externes