Accueil Livres Cahiers Florilège Galerie Carnet Auteur E-mail Copyright Plan du site Téléchargements

La Galerie

Cabinet des animations ésotériques
Arts et Sciences, Hommes et Dieux - La Galerie
Cabinet des animations ésotériques
 
 
Á la façon des anciens cabinets de curiosités de la Renaissance, ces salles présentent des graphismes étranges et commentent les méthodes utilisées pour leur réalisation
Origines et usage des symboles ésotériques

 

Les symboles ésotériques utilisés en Occident nous arrivent de des temps très lointains. Leurs origines sont souvent égyptiennes, iraniennes, grecques, juives, ou  parfois extrême-orientales. Nous tenons les quatre éléments d'Empédocle. Les valeurs secrètes attachées aux nombres nous viendraient de Pythagore, (par ses disciples, car aucun de ses écrits ne nous est directement parvenu). Beaucoup de concepts trouvent leurs sources dans l'Égypte et l'Iran antiques. L'importance donnée au Zodiaque provient  surtout du Néoplatonisme alexandrin. Le déchiffrement des hiéroglyphes a renouvelé de nombreux symboles. La Kaballe juive a également apporté beaucoup de choses ainsi que les religions bibliques. Quelques éléments nous sont parvenus d'extrême Orient, comme le Ying et le Yang, mais cette influence reste limitée.

PREMIERE IMAGE

Cette image animée associe des symboles de l'Air et du Feu

Examinez cette première image en silence et laissez la simplement vous parler.  Il n'y a rien à expliquer. Elle a son langage propre. Elle peut aussi rester muette. Une telle image prend sa signification en relation intuitive avec celui qui la regarde. C'est l'œil créateur lui donne effectivement un sens particulier et personnel. Celui-ci ne vaut donc que pour vous. Il n'appartient qu'à vous seul. Une autre personne pourrait y voir tout autre chose ou même n'y rien voir.

Cette première image est construite dans la tradition de la Kabbale

Pour les Kabbalistes, Dieu crée le Monde à l'aide des Sephiroth et des lettres hébraïques. Ce sont deux formes de manifestation du Feu-Lumière éternel. Ces lettres divines sont chargées de l'énergie créatrice de la Parole. Elles permettent de donner à chaque être existant, animé ou inanimé, son nom secret qui lui permet de faire descendre du Ciel, l'Essence, l'Idée divine originelle, jusqu'à la Terre, le niveau de l'Existence matérielle. Ne pouvant assembler ici les lettres hébraïques chargées de leurs significations kabbalistiques cachées, nous avons simplement utilisé des idéogrammes plus compréhensibles, des petites images GIF ou JPEG qui abondent sur le Web. De façon surprenante, les compositions réalisées sembleraient alors prendre, pour nous profanes, une signification et une vitalité précédemment accessibles aux seuls initiés de la Kabbale.      

Modèle kabbalistique à base Douze
1 A 5   Emprise de l'Essence  Signature du Ciel
2 B 6   Emprise du Feu Artiste  Signature de la Force
3 C 7   Emprise du Chemin  Signature de l'Orientation
4 D 8   Emprise de l'Existence  Signature de la Terre

Un tableau à 12 cases reçoit les symboles. Les plus signifiants occupent l'axe médian ABCD. La création évoquée descend de l'essentiel divin à l'existentiel. Les signes extérieurs renforcent les éléments centraux.

SECONDE IMAGE

Cette image animée associe des symboles de la Terre et de l'Eau

Examinez maintenant cette seconde image. Ici aussi, la signification est puisée dans les contenus de l'inconscient. Elle émerge d'une relation intuitive du spectateur à l'image sans qu'il n'y ait rien à expliquer. C'est donc encore votre oeil qui crée, effectivement ou pas, un sens, ou qui projette éventuellement une présence  qui ne vaut que pour vous. Ce que vous y voyez vous est propre et une autre personne pourra y voir tout autre chose ou rien.

   
 

   

Cette seconde image est basée sur les principes numériques de Pythagore

Les Pythagoriciens postulaient que l'arithmétique et la géométrie régissent le Monde à travers les Nombres. Le 1 est le Principe Universel qui symbolise l'être, la vie, la parcelle divine dans chaque individu singulier. Le 2 est symétrie. Il équilibre l'existence et la non existence, le profane et le sacré. Le 3 est le symbole du divin. Il est la synthèse de l'unité avec la dualité et permet la création dans le présent. Le 4 évoque l'action, la création dans la matière. Le 5 associe le 3 et le 2 ou le 1 et le 4. C'est le symbole de l'énergie rayonnante. Le 6 est le premier des nombres parfaits. Il peut maîtriser les lois cosmiques. Le 7 est sacré. Sa réduction théosophique conduit au 1, au 4 et au 10. Il porte l'Essence originelle dans l'Unité et symbolise la perfection, la transcendance, le renouvellement et la résurrection. Pour les Kabbalistes, il permet aussi d'invoquer les Génies planétaires. Le 8 redouble une fois le 4 et deux fois le 2. Image de la transcendance, on le couche pour évoquer l'infini. Le 9, 3 fois 3, est proche du 10. Il est donc universalité totale et renouveau.  Le 10 est la somme du 3 et du 7. Il signifie l'absolu, la complétude, le début d'un nouveau cycle.  Le 11 est force et fécondité. Le 12 symbolise  la perfection et la révélation divine. Le 13 représente le passage du monde matériel au monde spirituel. L'exemple ci-dessus est encore réalisé avec de petites images issues du web. La magie pythagoricienne semblerait nous mettre en présence d'une altérité étrange et vivante.

Modèle à base Sept - Hexagramme centré
1

Le signe unique et septième au centre est prépondérant. Il est la manifestation actuelle de l'Être essentiel.

Les six signes de la couronne sont descriptifs. Ils représentent les caractéristiques existentielles.

6 A 2
5 3
4

Un tableau hexagonal centré reçoit les symboles. En A, on place l'objet principal. La création centrale, en manifestation évidente, est caractérisée par une couronne de six triangles, soit inversés comme ici, soit imbriqués.

TROISIEME IMAGE

Cette image est une combinaison basée sur un pentagramme centré

Contemplez cette troisième image, un peu exotique. La symbolique utilisée n'est pas liée à la civilisation occidentale. La signification éventuelle ressort cependant des contenus de l'inconscient. Elle émerge encore de la relation intuitive du spectateur à l'image sans qu'il n'y ait rien à expliquer. C'est toujours l'œil, en liaison avec l'inconscient, qui crée ou ne crée pas un sens ou une présence, une pulsion ou une répulsion, ainsi que l'illusion d'optique qui anime ou pas le masque central. Cette impression n'est que la vôtre. Ce que vous voyez ou ressentez vous est propre et une autre personne pourra voir tout autre chose, ou ne rien voir ou ne rien ressentir du tout.

   
 


 

COMMENT EXPLORER LES MULTIPLES PAGES DU SITE

Le bouton "Visite" permet la visite aléatoire des pages. Le module de recherche interne explore l'ensemble du site Le plan présente l'organisation de toutes les pages.
 
Plan du site

La petite barre de navigation conduit aux grandes sections classées par thèmes.

Petite barre de navigation

Contenu Suite Livres Cahiers Florilège Galerie Carnet Auteur Copyright
Plan du site Téléchargements Accès E-mail Liens utiles