.

ÂGE D'AUTOMNE

 

-

Âge d'Automne

-

La feuille jaunie s'abandonne,
Au vent d'autan qui tourbillonne,
Lorsque l'été est dépassé.

-

Voici pour moi l'hiver qui sonne,
Son arrivée pourtant m'étonne,
Mon temps est donc bien avancé.

-

Il me faut assumer ce doute,
Je vais bientôt quitter la route,
Et basculer dans le fossé.

-

Mais la feuille usée qui s'envole,
Finit toujours sa parabole,
Dans la boue sous la pluie glacée.

-

Tandis que l'esprit qui s'élance,
Croit qu'il va entrer dans la danse,
Des compagnons d'éternité.

-

Là bas attendent ses aînés,
Tous ses amis, tous ses amants,
Tous ses amours, tous ses aimés,

-

A moins,
Qu'ils n'aient été trompés !

-

Jacques Prévost ( Poèmes pour l'an 2000 - Extraits)

- page précédente

"Poème - Sérénité"

page suivante -

"Poème - Le  Brasier du Monde"

Promenade aléatoire

Essayez le hasard

Visite organisée

Plan du site

Moteur interne de recherche dans le site avec mots clés
Moteur spécial de recherche interne Google    

Petite barre de navigation

Navigation locale
Présentation Un livre Le long chemin Angoisse Sérénité
Âge d'automne Le Brasier du Monde Bleu Caravelle Sourire
Toussaint Infarctus Chaque moment L'ange La liberté
Mystère Papillons Blancs Les Crabes - -
Accès aux divers téléchargement proposés

Navigation générale

Retour - Précédent - Suite - Livres - Florilège - Galerie - Carnet - Auteur - Page d'Accueil - Copyright

Liens utiles - Accès Email