Accueil Livres Cahiers Florilège Galerie Carnet Auteur E-mail Copyright Plan du site Télé-chargements
Arts et Sciences, Hommes et Dieux
Livres
14 Lais Bretons de Marie de France
En Anglo-normand du XIIIème siècle avec la traduction française

14 Lais Bretons de Marie de France - (316 pages)

Les romans de chevalerie des anciens Gallois et des Bas Bretons semblent avoir fourni à Marie les différents sujets de ses Lais. Les productions de ces peuples furent l'objet de ses lectures avant qu'elle ne les transcrivit. Elle dit avoir mis en vers des sujets qu'elle avait entendu conter ou simplement réciter il y avait longtemps ; peut être qu'en les rimant, elle les corrigeait, les changeait, et quelquefois même elle les continuait différemment. Les traductions proposées dans ce livre sont tirées de l'ouvrage de 1820 de Monsieur B. de Roquefort qui présente en deux volumes l'œuvre complète de Marie de France. Le premier tome contient quatorze lais, entièrement traduits. Le second tome contient cent trois fables inspirées d'Esope, ainsi que le conte chrétien de saint Patrice, dont les traductions sont partielles.

Les "Lais" sont des longs poèmes composés entre 1160 et 1180. Il semble qu’à l’époque, ils étaient chantés. Seul, le manuscrit Harley 978 contient les douze lais. La langue utilisée est un dialecte anglo-normand, parlé en Normandie et en Bretagne continentale, (ainsi qu'en Grande Bretagne depuis sa conquête par Guillaume le Conquérant). Marie de France semble être issue d'une  famille noble d'Île de France et aurait  été reçue en tant qu'artiste à la cour du roi Henri II de Plantagenêt, (promoteur probable de la "Geste Arthurienne"). Ces textes sont en principe dans le domaine public. Nous essayons de les proposer dans une forme pratique pour en faciliter l'accès très intéressant et enrichissant dans l'étude des langues française et anglaise. On trouvera dans notre ouvrage les lais suivants en anglo-normand  accompagnées de leur traduction en français Lai de Guigemar - Lai d'Equitan - Lai du Fresne - Lai du Bisclavret - Lai de Lanval et  - Lai des deus Amanz - Lai de Yonec (ou Ywenec) - Lai du Laüstic (Rossignol) - Lai de Milun - Lai du Chaitivel (ou du malheureux) Lai du Chevrefoil - Lai d'Eliduc.

NDLR - L'édition de 1820 de l'ouvrage de B. de Roquefort contenait quatorze lais avec leurs traductions en français d’époque. On y trouvait donc deux autres lais que l'auteur certifiait être l'œuvre de Marie de France, le Lai de Graelent, qui présente des analogies avec le Lai de Lanval, et dont l'auteur est aujourd'hui incertain, et le Lai de l'Espine, dont Monsieur Gervais de la Rue pense qu'il pourrait avoir été écrit par Guillaume-le-Normand. Monsieur de Roquefort contestait formellement ces thèses. Pour rendre intégralement le contenu et la portée de l'ouvrage de Mr B. de Roquefort, nous donnons les textes de ces deux lais et leurs traductions dans la même forme que les douze précédents.
Téléchargements sur site
Téléchargements externes